Un membre de gang dominicain en Haïti révèle qu’il y a une légion de Dominicains dans les gangs haïtiens

2,464

Par TRiboLAND.com avec Dominicantoday.com

Les autorités haïtiennes affirment que des arrestations récentes ont lieu dans la zone frontalière.

La Police nationale haïtienne a publié ce mercredi 22 juin un communiqué décrivant le résultat d’un interrogatoire d’un membre dominicain du gang « Ti Lapli » qui avait précédemment opéré avec un gang d’un certain « Ti Makak », identifié comme Molaï Ortiz Mieses.

Selon la déclaration de la police haïtienne, Ortiz Mieses était un membre clé de l’un des gangs haïtiens opérant dans ce pays et est actuellement sous le contrôle des autorités haïtiennes. L’homme a révélé que « les légions de Dominicains font partie intégrante des bandes armées qui opèrent en Haïti ».

Molaï Ortiz aurait révélé que chaque groupe de gangs a des ressortissants dominicains dans ses rangs. Et il aurait dit que d’autres groupes de gangs ont des liens directs avec les Dominicains.

Molaï Ortiz Mieses, 32 ans, prétendument appelé dans les gangs haïtiens comme « Nèg atè a », est en détention à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), où il continue à répondre aux questions des enquêteurs et avoue avoir commis de nombreux enlèvements, les vols et les meurtres.

Selon la police haïtienne, Ortiz Mieses est « un puissant dirigeant du gang Ti Lapli, dont il était le bras droit et est accusé d’avoir participé à des enlèvements et à des actes d’association criminelle ».

La police haïtienne rappelle que le dominicain vit en Haïti depuis dix ans ; après avoir été arrêté à plusieurs reprises dans son pays natal pour divers crimes, le dominicain Molaï Ortiz Mieses aurait fait partie d’au moins deux gangs haïtiens, Ti Lapli. De plus, ils faisaient auparavant partie du gang de Carlos Petit-Homme, alias « Ti Makak », basé à Laboule, un district de la ville de Pétion, où il était le troisième chef du gang.

Les attaques auxquelles il aurait participé

La Police Nationale Haïtienne dit dans la déclaration publiée sur la page Facebook que l’homme a avoué avoir participé au meurtre de l’inspecteur divisionnaire Dan Jerry Toussaint le 1er janvier 2022, à Laboule 12, région de Fessard. Elle a révélé qu’au moins huit membres du gang de Ti Makak, lourdement armés de fusils d’assaut, ont attaqué des renforts à la sous-commission de Thomassin, où Jerry Toussaint a été abattu d’une balle dans la tête et dans le cou.

Il aurait également signalé un autre Dominicain qui opère dans les gangs, qu’il a identifié comme « José Lito », de nationalité dominicaine. Et il avait identifié d’autres membres haïtiens : Venel aka Ti Blan, Tossou, Francilié, Dieu-Pifort, et Hubert.

La Police Nationale d’Haïti a souligné que ces derniers jours, ils ont arrêté plusieurs personnes pour trafic illégal d’armes à feu, à travers différentes zones frontalières entre Haïti et la République Dominicaine, y compris Belladere et Ouanam inthe, entre autres.

Comments are closed.

www.bokep-indo.me serf gets amoral drilling. xxnx riley flirts and fucks her coach to get in the team.fc2 ライブ