Le nouveau variant sud-africain du Covid-19 entraine un vent de panique mondiale

2,128

Par Hélène Bailly26 novembre 2021

Un nouveau variant du Coronavirus découvert en Afrique du Sud par une équipe de scientifiques fait craindre une accélération de l’épidémie de Covid-19 dans le monde. Potentiellement plus contagieux, il fait courir le risque d’une fragilisation de la stratégie vaccinale mondiale, en raison de son nombre important de mutations. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) juge cette nouvelle évolution préoccupante et une réunion se tient, ce vendredi, pour en déterminer la dangerosité.

Des scientifiques sud-africains ont annoncé, jeudi, la découverte d’un nouveau variant du Covid-19, dit B.1.1.529, qui semble extrêmement contagieux et qui posséderait de multiples mutations pouvant le rendre résistant aux vaccins existants. Cette nouvelle souche serait capable de faire au moins 10 mutations, contre deux pour le variant Delta.

Selon les chiffres communiqués par l’Institut national des maladies transmissibles d’Afrique du Sud (NICD), 22 cas, principalement des jeunes, ont été répertoriés dans ce pays d’Afrqiue Australe. D’autres cas ont été signalés au Botswana et un cas a aussi été répertorié à Hongkong, sur une personne de retour d’un voyage en Afrique du Sud. « Le nombre de cas détectés et le pourcentage de tests positifs augmentent rapidement« , a déclaré le NICD.

La propagation de ce nouveau variant semble fulgurante. L’Afrique du Sud, qui enregistrait aux environs de 500 cas par jour depuis, début octobre, est passée, cette semaine, à une moyenne de 3000 cas quotidiens. « Ce qui nous préoccupe, c’est que ce variant pourrait non seulement avoir une capacité de transmission accrue, mais aussi être capable de contourner certaines parties de notre système immunitaire« , a déclaré le professeur Richard Lessells de l’équipe de recherche sud-africaine.

En réaction, le Royaume Uni a suspendu tous les vols en provenance d’Afrique du Sud, de Namibie, du Lesotho, d’Eswatini, du Zimbabwe et du Botswana et il est à prévoir que d’autres pays vont rapidement faire de même dans les heures à venir.

Toutefois, la découverte, à Hong Kong, du variant sur une passagère provenant d’Afrique du Sud laisse craindre que la fermeture des frontières arrive déjà trop tard et un vent de panique a touché les bourses astatiques, qui ont décroché, dans la crainte d’une résurgence du virus en Asie.

Afrik

Comments are closed.