Situation catastrophique du département du Nord-ouest

45

TRiboLAND, 28 juillet 2020 / Par Genson Hyppolite

Genson Hyppolite, Journaliste


Le département du Nord-ouest est confronté à de graves problèmes, notamment les sections communales. Le Nord-ouest meprisé, maltraité et en dépit de toutes les potentialités exploitées (ressources humaines, sous-sol ) est traité en parent pauvre par les femmes et les hommes d’État.

De nos jours, la situation paraît de plus en plus compliquée avec de nombreux problèmes: surpopulation, dégradation de l’environnement, chômage, insécurité judiciaire, vie chère (inflation), catastrophes naturelles, manque d’accès à l’éducation et à l’eau potable, sanitaires pour ne citer que ceux-là. Ces derniers affectent vivement et largement la population nordouésienne.

Dans ce département, les problèmes pré-cités sont aggravés par la mauvaise gestion d’une part des hommes d’État corrompus tels que : Sénateurs, Députés, Délégués, Maires “magistrats”, Directeurs départementaux, les soi-disant autorités judiciaires qui soit par manque de compétences ou d’expériences sont nommés par des politiques; d’autre part, la mauvaise pratique des citoyens, des commerçants, des autorités ecclésiastiques “l’église”, des hommes d’affaires soit par mauvaise foi travaille au détriment de la population nord-ouésienne dans le but d’enrichir leur propres poches.

La majorité des Nordouésiens et Nordouésiennes sont au chômage. Plus de 89%de la population vivent dans la pauvreté avec moins de Gdes 100 par famille. Bon nombre d’entre eux, surtout des enfants et vieillards qui habitent en milieu rural ne mangent pas à leur faim et souffrent de malnutrition et sous alimentation.

De plus, il leur est difficile de réparer les dégâts causés par des catastrophes naturelles année après année.

Dans le nord-ouest, il n’y a pas de centres gratuits; s’il en existe, ils sont tous sous la domination des barons politiques et administrés comme des entreprises commerciales privées; et ceux qui existent sont en général dans des situations pitoyables et dépourvus de matériels et d’équipements sanitaires éloignés et dispersés à travers les habitations. 

 Cette situation décourage la population et provoque l’exode rural de la jeunesse et très récemment le départ prématuré du  jeune “Schervens Joseph”.

Le nord-ouest où les citoyens sont assoiffés de justice, est victime de l’insécurité judiciaire et d’autres formes de justice telles que:” Ti Sentàn, Bènitye, et Tèt mòn”. La majorité des tribunaux et le parquet sont taxés par plus d’un comme des entreprises commerciales.

Souffrant de tout, le Nord-ouest est dans une situation d’extrême urgence et  dépassé par les évènements. Il a besoin d’un réveil, un réveil civique en vue de le sortir de ce marasme socio-politique et économique.



Comments are closed.