Le but de la vie: Uniquement être adaptés aux « besoins du marché »?

1,052

par Gilbert Guingant.

C’est quoi ce « marché » ? Un dieu sur Terre. Un dieu d’une brutale méchanceté, amplifiée par son autoproclamé clergé. Fake clergé qui détermine ses « besoins » selon leurs seuls intérêts indéfendables. Ainsi, eux seuls auraient doit de voler tous les autres. Vous voyez, rien de juridique ni de politique. Comment un tel enfer collectif a-t-il pu s’insinuer entre nous ? Uniquement devenir adaptés au « marché » et rien d’autre ? Est-ce une réalité fondée dans la trame de faits et de faits redondants ? Ou solitaires avis d’enfermés hors de toute réalité ? En tout cas, la vraie vie n’abonde pas en arguments en leur faveur. Ainsi, aucune sonde interplanétaire ne montre du « marché » nulle part. Le règne animal ou végétal ne connait pas le marché. Etc. Nulle part, sauf dans la tête de ces personnages bizarres, il n’y a du « marché ». Le concret, qui nous entoure sans cesse, ne reflète nulle part leurs délires de si fausse puissance. Vu que ces bizarres personnages pensent, un jour proche, « remplacer » la Nature. Et tout l’univers, tant qu’à faire. Rien que ça !

L’unique but de la vie : être entièrement adaptés au « marché » ? Et il n’y en a pas d’autre. Leur théorie « ne peut pas » se tromper. Leur dieu est infaillible. Donc nul ne peut discuter avec eux, etc. Seuls les faits massifs peuvent faire tomber ce Léviathan hyper nocif. Dit comme cela – ceci semble tellement ésotérique, mais dans le sens avoir affaire à de poussiéreux grimoires et d’avariées salamalecs, qu’il vaut mieux tout reprendre au début… Parler de néolibéralisme (si inadéquat pour tous ces clairs pré-fascismes… totalitaristes qui se dessinent en Europe, dont en France) ne concerne que l’abondante propagande, déversée dans les médias devenus délinquants (les mainstream !). Dans leurs interminables blablas il n’y a que du néolibéralisme. Dans les faits concrets, d’accord c’est tout autre chose. Que nous allons nommer ici !

Bon le vrai cœur du débat reste que d’évidents désaxés ont quitté toute forme d’humanité. Leur ultra fanatisme « bancaire » est tellement renversant qu’il a fallu du temps pour parvenir à… le nommer. Le nommer aussi nu qu’il est au réel :

1ère règle : on MENT surtout et tout le temps. Si l’ex-banque (avec de humains normaux) reposait sur la grande confiance réciproque… ces dangereux désaxés-là pensent qu’ils peuvent survivre sans notre confiance. Celle de 90% de l’Humanité En tout cas, de nos majoritaires côtés, ils ont perdu 10 000% des possibles confiances. Puisque ? Tellement à dire – résumons – surtout, ils n’ont strictement Rien prévu s’ils réussissaient à tout… privatiser, s’ils détruisaient toutes les institutions et saines traditions, s’il ne restait plus aucuns « lieux communs ». Que feraient-ils si leurs délires fonctionnaient ? Aucune réponse… oui des têtes brûlés, d’atroces lunatiques qui ne resteront que outside her… Soit hors d’elle !

2ème règle : une prétendue « feuille de route » (issue des plus délirants Financiers) devient l’évangile à suivre sans retard. Surtout sans réfléchir. « La » règle universelle, d’essence divine, qui donne tous les droits et permet d’éviter de rendre des comptes, de tout casser, de molester la Justice, de décréter que la vérité et la réalité n’existent plus et d’entasser et entasser fraudes et dissimulations partout, etc. En somme, le texte « sacré » (sic) de ces hurluberlus ; nous y voyons, plutôt, la lue berlue de ces cauchemaresques. Sauf que ? On n’obéit pas aux fous. Vérifiée règle dans l’armée et la police, là où l’obéissance Aveugle est pourtant désirée. Oui cette feuille de déroute ne parvient pas à se faire croire divine : trop d’avidités et de précipitations d’avares ont créé un halo répulsif. Et puis jamais, non jamais, de réponses à la claire question : mais pourquoi tout cela ? C’est quoi le but si transcendant ? Ne filtre misérablement que le pitoyable « casser toute la société et les populations « que » pour VOLER l’argent public. Tu avales ça, toi ? Comme si ces personnages sans cœur, sans conscience, sans morale pouvaient en faire « un meilleur usage » que 90% de l’Humanité ? Comme s’ils regroupaient tout le « Bien » du monde ? Savaient au mieux comment agir « pour le bien d’absolument tous » : soit 100% et pas 0,010% ? Ils ne créent, donc mis au propre, que des… impossibles périlleux. Et donc le macronisme usurier se « prive » de toutes ses bases arrières. Il est surtout coupable et responsable… il doit – impérativement – répondre de tous ses actes inconsidérés, illégaux, lunatiques et incivilisés. Inadmissibles de barbaries.

Comment ?

Comment le macronisme est un Enfer ?

Un enfer issu d’esprits enfermés. L’enfer est un enfermement dans une unique pensée à jamais Close. La vraie vie laisse tout ouvert : l’enfer est un enfermement dans une pensée à jamais ascientifique. La vraie science laisse tout ouvert ; chaque théorie peut être remise en question et… remplacée si la neuve mouture remplit mieux les réponses, au réel global, que la précédente. Or le macronisme reste un fanatisme qui éteint tous les débats, rampe dans toutes les injustices, diffame, censure – fait tout pareil que les personnages qui ont tort. Le m… est indémontrable, mais pas indémontable ! Tout en lui n’est que nuisances, il peut donc ne plus continuer pour le bien de tous. Tout SANS LUI sera tellement mieux. Interruption définitive de l’image. Ces lubies ridicules ne sont que des images. Sans les illégaux médias intrusifs pas du tout de m… ce n’est qu’une vitrification de la folie. La leçon la leçon du plus jamais ça, plus jamais les financiers fous ne pourront se saisir de la chose publique (en français la réPublique, la chose publique)… les banquiers – comme la police, les médias d’argent sale, ou les politocards, se voient mis sous haute surveillance = c’est qu’ensevelis sous leurs hubris démesurés, si incapables de respecter la moindre règle tout en persécutant tant les autres pour qu’eux les suivent… trop à dire, un autre texte le fera…

3ème règle : Le sans gêne radical envers l’utilisation de l’argent public (pour nous, l’atroce résultat d’une éducation vraiment ratée. Puisqu’elle n’apprend que les irrespects envers tout. Et que les conséquences dommageables sont ces voyous en costards cravates. Cyniques et atrocement corrompus). Ils en usent comme si c’était le leur, cet argent de tous – ce qui n’est pas le cas. Et insulte tout le monde en refusant, gaminement, d’en rendre compte. Crépite l’exemple du scandaleux mensonge de les pauvres coûtent un pognon de dingues. Alors que cela… ne coûterait que si peu d’abolir toute pauvreté, que la pollution de l’air seule coûte, chaque année, plus que ce qui est octroyé aux pauvres (source : le Sénat), que les non recours des pauvres (ils ne touchent pas ce qui leur est dû !) obtiennent un total qui nous prouve que seuls les Trop riches (une poignée de sans gênes) coûtent une fortune à la société. Le rapport si menteur à l’argent des désaxés du marché (et il faut sacrifier entièrement les pays pour que ces êtres immatures fassent seulement mumuse) nous rajoute encore des troubles mentaux aux déjà bien trop nombreux existant. Bref, choisir de Soigner ces trop riches économiserait tellement à la société : qu’en un seul jour toute misère serait éradiquée sur Terre…

4ème règle : et c’est alors que tout s’élucide, rend lucides ? La « bonne » théorie donne forme, informe entièrement, puisque c’est déjà une forme complète. Tout s’y pose, dépose, insère sincère, aisément. Les 3 règles (vues ci-dessus = une véridique économie de moyens !) démasquent qu’il s’agit d’une double spirale psychotique (la pire des collantes aliénations – celle qui ne se voit pas elle-même !)… donc 1 ) l’anti-communication qui sépare, isole des autres. Rend asociaux et antisociaux. La vie intérieure fermée sur elle-même contient tous les graves défauts du… confiné mental : par exemple, tout y est vieux, si archi vieux, vieux monde qui rejette tout ce qui est neuf. Pour les relations humaines autant que sociales ? La folie pure de se croire définitivement supérieurs aux autres (suffit de dire les mantras néolibéraux ! Trop simplet, non ?). Par essence, ces prétendues supériorités ! Donc le barbare versant montre ceci : Ces autres sont vraiment en bas, une piétaille, une tourbe, un Rien qui ne peut produire aucune intelligence ni sensibilité. Il n’y a donc pas à faire attention à ces inexistants, pas à les écouter, à les considérer, pas à réfléchir avec eux, etc. Voici qui rend tellement Inhumains = état du prétendu haut très lisible depuis 2019. La course aux cruautés : qui seront les pires en tout ?

Ensuite, le revers – bon comme vous voyez absurdement ces autres, comme elles/ ils ne sont pas – mais aussi comment vous ne vous voyez plus vous-mêmes. Enfermés dans l’enferment d’une pensée de déments (le dément… dément tout). Ce sont des récalcitrants réfractaires à tout débat, à toute auto-élucidation permanente de la société par elle-même, à toute saine auto-organisation, à tout holisme et art du/des complexes (seuls capables d’accueillir tout e monde ! Les simplistes excluent bêtement ; robots fascistes ! D’ailleurs, ces désaxés ne supportent que le monologue, l’unipolaire, les monothéismes, l’unilatéral, l’unidimensionnel sans profondeurs… L’autre n’existe que comme « objet » du performatif, ou objet du solipsisme (…soit il n’y a que moi comme Être « réel », les autres ne sont que des ombres). Il n’a pas voix au chapitre. Il n’a d’ailleurs aucun droit. Ici nous sommes dans les découvertes (ahuries) de leurs… points faibles (à ne pas trop dire ! Leur prise de conscience synthétisée viendra à son heure !). D’ici -là, il faut que leurs égoïsmes monstrueux épuisent toutes les bienveillances. Afin que leurs rejets deviennent massifs : emportant leurs hideuse racines avec…

Les desséchés monologues de ces esprits « confinés » les écartent de toute possibilité d’être une « élite ». Ils sont donc son contraire : la lie de l’Humanité. Située dans les caniveaux de tous les bas sentiments. Ruminant seulement des horreurs : genre tout est permis contre les honnêtes gens (l’honnêteté est un crime, celui qui empêche les ultras corrompus d’avoir leurs non-consciences tranquilles). D’ailleurs le bienvenu surgissement du mot « probité » comme nouveau « régulateur collectif » est un extraordinaire bon signe. Nous dirons bientôt pourquoi. La prétendue supériorité (enfin seulement d’alcools et de drogues dures) que donne le fait de n’avoir dans les têtes vides que les si nocifs mantras de ces pré-fascistes (vichystes et collabos) va radoter, nous n’avons pas à payer d’impôts (ah oui pourquoi ?), ni la moindre taxe : tout doit être payé par les pauvres et les moyens. Ils ne servent qu’à ça : corvéables et pressurisables à volonté. On peut aussi tirer dans la foule. Impunités partout. Tout est à sens inique : ils n’ont surtout pas le droit de se Défendre, surtout contre les dommageables vaccinations par de très coupables faussaires… Nos intelligences supérieures (sic) se « prouvent » par toutes les fraudes, mensonges et diffamations… derrière lesquels nous nous emmurons… si loin de la civilisation (civilisation qui est tout… le contraire des néolibéraux barbares !).

5ème règle ; alors que ces fanatiques, de l’adaptation qu’au seul… « marché », sont les pires ennemis de la Démocratie comme de la réPublique, ils se déguisent vicieusement (que verbalement) des mots républicains. Mais c’est pour agir… de manière la plus antirépublicaine envisageable. Depuis l’illégal « état d’urgence » (illégal puisque pas proportionnel par rapport à la… vraie menace) jusqu’aux scandaleux 49-3 tout n’est qu’insultes à magistrats et aux lois républicaines. Autre point faible : ils ne peuvent jamais de jamais apparaître pour ce qu’ils font et sont en réalité. De répugnants personnages. Les nommer, sans exagérations surtout, sauve le pays et les populations. Ainsi le non nécessaire emprunt (sic). Emprunt pour « la » dette publique (alors qu’elle n’est que Privée puisque le total de tous ces braquages, du privé, sur l’argent Public !)… l’évitable emprunt « jamais vu » de 270 milliards. Or, L’état n’a pas à… emprunter puisque lui possède le droit régalien de battre monnaie. Le privé est dans l’illégalité et n’a aucun droit régalien… donc non plus d’oser qu’il « prête (sic) » de l’argent aux États (surtout sans Référendums ou RIC préalables !). Le bancaire comme le financier sont inclus dans l’État… et non l’inverse… De voir fonctionner ces esprits si… inférieurs (et surtout pas supérieurs… puisque ceci (voler sournoisement) n’importe quel Délinquant lambda peut le faire !).

Ensuite, sera suivi le… si « prévisible à l’avance » ce trop indigne… mais « il n’y a plus d’argent » pour les chômeurs, l’éducation, les retraités, les licenciements illégaux, la santé, les écoles, etc. (comme s’ils étaient pour quelque chose dans la Dette ? Ils n’y sont pour rien !)… Mais il y en a toujours assez d’argent encore et encore pour le « donner » direct et sans raison Défendable aux déjà… Trop riches… ils pensent (stupidement) que ceci va passer comme une illettre à la poste. Poste postée là pour leur dire NON. Un définitif NON !

Oui les grands Inadaptés ce sont eux. Personne n’a à s’adapter aux « besoins » (sic) marché. La Bourse ne fait pas partie de l’économie puisqu’elle n’est qu’un superflu Parasite. Parasite des efforts, des talents et créativités des autres… Tout se voit détourné pour ces nuisibles… improductifs. La preuve en est dans la création de valeur : en un siècle (100 ans) la Bourse n’a produit que +0,10% de valeur supplémentaire. Véridique. Donc ces besoins qui ne sont que… de prendre direct d’illégaux Profits… profits qui ne paient pas leurs propres coûts : les externaliser qu’ils osent. Tous les coûts ruissellent désastreusement sur les autres – vous trouvez ça… supérieur, vous ? D’ailleurs l’évidence du si sain « pollueurs = payeurs »… est remplacée par tous les éloges que pour les pollueurs… et le résultat saugrenu devient que les non pollueurs… vont tout payer (sur le même modèle que vous êtes honnêtes vos êtes un criminel = payez donc !). Ces Parasites sont allés trop loin. Il faut les stopper net. Déjà en faisant résonner dans nos têtes. Les faux besoins des marchés on leur pisse dessus. Et puis l’excuse idéologique des années 1980 « la Bourse c’est la meilleure allocation des ressources existantes » a été détruite par le trop de spéculations. S’enrichir si malproprement sur le dos des autres « ne peut aider la société ». Ils sont finis car définis…

Être « adaptés » justement c’est d’abolir tous ces actes insensés des parasites. Vrai ou faux ? Abolir la Bourse c’est permettre à la société retrouver des… buts communs ! Actuellement ils font tout pour que « le bon sens », la logique, la Raison disparaisse… que s’efface le mot « répartition » entre tout le monde. Et chacun.e sa part légale et légitime, etc… Ce qui est bien tout faire afin de Nuire (et non les protéger et les défendre !) aux populations. Populations si hautement persécutées depuis des années. Puisque « pas adaptées » aux stupides marchés. Stupides ? Puisque depuis… 1986, est prouvé que les marchés sont… incomplets. Résultats : ces marchés font tout mal, dérèglent et désorganisent toute la société. Ne sont constitués que d’incapables qu’il faut mettre sur la touche. Quant aux gouvernements « contaminés » ? Dire un mensonge joli et… faire tout l’inverse atroce : qu’ils puissent seulement se rendre bien compte du Concret de leurs exactions. Rendre des comptes c’est alors… s’en rendre compte. S’en rendre bien compte qu’ils sont Ennemis et de la France et des Français… et qu’il faille leur retirer tout des mains à ces ennemis…

6ème règle : Enfin, l’alternative entière et plus l’alternance si truquée ? Nous quittons bien, ensembles, l’ornière immobilisatrice… puisque le politicien est placé sous haute surveillance. Et ? Voici que l’Enfer est clos… et que la vie revient au galop ! Le concret nous entoure sans cesse de ses prévenances, n’est-ce pas ? Tout est toujours gratuit et si intelligent dans la Nature. Rien ne pourra la remplacer. Surtout pas ces si démasqués gouvernements !

La prétendue inadaptation au marché (« marché » qui serait Dieu sans autre argument rationnel – vu que les Trop riches seraient son unique clergé) aura « permis » toutes les répressions et persécutions de 2019 à 2022. « Forcer » illégalement à se faire vacciner c’est avouer que la Santé n’existe plus chez ces détraqués, ni le respect dû aux « patients », plus l’égalité de tous devant la loi de la vraie république etc. Non rien n’existe que leurs têtes folles ; leur pognon des dingues, du business partout, rançonner en direct les douleurs et les possibles contaminations (la déchéance absolue de la sphère Privée de la société qui a soudain surgi dans le Grand Banditisme)…

Aussi – la santé mentale morale et affective préfère Quitter ces prétendues… adaptations au marché… Oui contrer ce « tout pour que pour eux et surtout pas pour tout le monde » au seul motif. Que… la Répartition des richesses communes est le mot clef de la Constitution. Le sommet de l’équilibre social, du sens des partages et du mot Justice, dans son équanimité, est tout là : tout pour les 0,10% et rien pour les 99% autres ? Oulala, là ça n’a pas l’air d’aller dans leurs têtes ?

Alors de « s’adapter » à ça ? à cette folie furieuse ? surtout pas. Quitter cela, le dissoudre, le démanteler, l’empêcher oui uniquement cela… Retrouver le bon départ ?

Et nous retrouvons le génial mot… répartir

Partir de réPartir ?

source : Imagiter

Comments are closed.