RDC : un rapport accable le Rwanda qui dément et enfonce l’ONU

2,028

Par Etienne DionePublié le 5 août 2022

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a salué le rapport de l’ONU accusant le Rwanda de soutenir les rebelles du M23. Lesquelles conclusions Kigali dément et enfonce l’ONU, malgré les accusations réitérées de Kinshasa. Pour Kigali, «la présence du M23 et ses origines sont connues comme un problème de la RDC, qu’ils cherchent à faire peser sur les autres pays».

Dans un communiqué publié dans la soirée du jeudi 4 août 2022, le ministre rd-congolais de la Communication, Patrick Muyaya, revenant sur le rapport du groupe d’experts de l’ONU, a indiqué que «parmi les preuves rassemblées figurent des photos de soldats rwandais dans un camp du M23, des images filmées par des drones montrant des colonnes de centaines de soldats marchant en territoire congolais, et des photos et vidéos montrant des combattants du M23 munis d’uniformes et d’équipements de l’armée rwandaise».

«Face à ces multiples preuves, le Rwanda ne peut plus démentir les accusations et doit reconnaître sa culpabilité et sa complicité dans l’instabilité en RDC», a enfoncé le ministre rd-congolais qui n’a pas manqué de rappeler que ce rapport, soumis au Conseil de sécurité, est diffusé «quelques jours après celui de Human Rigths Watch qui confirmait l’incursion du Rwanda» en RDC sans oublier, dit-il, «sa complicité avec le M23».

Exprimant sa volonté de poursuivre le processus de stabilisation et de pacification de l’Est du pays, le gouvernement rd-congolais «appelle le Conseil de sécurité à condamner cette énième agression meurtrière et à en tirer toutes les conséquences afin d’obtenir le retrait définitif du M23 de toutes les localités occupées et de soutenir le processus judiciaire devant aboutir à la condamnation des coupables et à la réparation en faveur des familles des victimes».

Dans le rapport transmis au conseil de sécurité de l’ONU et révélé par l’AFP, il a été indiqué que l’armée rwandaise a lancé des interventions militaires contre des groupes armés congolais et des positions des Forces armées congolaises, de novembre 2021 à juin 2022. «Le Rwanda ne peut pas commenter un rapport non publié et non validé», a déclaré, pour sa part, le gouvernement rwandais, qui parle de diversion et enfonce l’ONU. Pour Kigali, les choses se passent «aux yeux de la MONUSCO qui est présente en RDC depuis plus de 20 ans».

«Le Conseil de sécurité des Nations Unies a reçu un rapport du groupe d’experts des Nations, en juin 2022, qui ne contenait aucune de ces fausses allégations, et un rapport à mi-parcours est attendu en décembre», a poursuivi Yolande Makolo, porte-parole du gouvernement rwandais. Selon elle, «tant que le problème des FDLR, qui opèrent en étroite collaboration avec l’armée de la RDC, n’est pas pris au sérieux et résolu, la sécurité dans la région des Grands Lacs ne peut être atteinte».

Comments are closed.

www.bokep-indo.me serf gets amoral drilling. xxnx riley flirts and fucks her coach to get in the team.fc2 ライブ